Santiago Camposeco Sanchez – Aldea d’Inchehuex – Guatemala -

 resized_PS_Santiago_face cuisine 2

Découvrez les premiers extraits du portrait de Don Santiago Camposeco Sanchez, apiculteur pionnier dans la production de pollen et producteur de café, membre de l’association civile Guaya’b.
Récit en images, sons et écritures.

- Photographie et prise de son : Julie Hauber -

 

resized_PS_Santiago_préparation

Mon nom est Santiago Camposeco Sanchez. Cela fait 17 ans que je suis apiculteur. Je suis membre de l’association Guaya’b. A côté de ça je cultive du maïs, des haricots, des arachides, et de l’hibiscus dont la vente me permet d’avoir un revenu supplémentaire. Le maïs et les haricots sont réservés à l’alimentation familiale parce que j’ai 5 enfants à nourrir.

resized_PS_Santiago_abeilles

Il y a 35 ans, je vivais avec mon père et on récoltait tout juste un quintal de café (100kg). Mais grâce à la coopérative et au commerce équitable cela a changé et à l’heure actuelle, on en produit un peu plus. Autre exemple, en ce qui concerne l’apiculture, j’ai commencé avec 7 ruches. L’organisation m’a alors accordé un prêt à long terme, ce qui fait qu’aujourd’hui j’en possède plus de 250.

resized_PS_Santiago_café

Grâce au commerce équitable nous recevons un prix plus avantageux pour chaque quintal. C’est pour ça que j’encourage tous ceux qui produisent du miel ou du café à s’organiser. C’est grâce à cette organisation qu’il est possible de trouver des débouchés, de vendre sa production à un bon prix et d’obtenir un appui technique.

resized_PS_Santiago_face cuisine

Le commerce équitable nous accorde de temps à autres un prêt à bas taux, sans que nous ayons à fournir quantité et quantité de justificatifs et que se soit trop risqué. Par exemple si l’un de mes enfants tombe malade, je peut m’adresser à l’organisation pour qu’ils me prêtent de l’argent facilement, car ils me connaissent et savent que je vas respecter on contrat. C’est l’inverse de ce qui se passe avec les banques. Si tu n’arrives pas à rembourser dans les temps, ils te prennent ta maison, ton terrain. C’est ça l’avantage avec Guaya’b, c’est qu’ils nous accordent un crédit sur simple demande.

resized_PS_Santiago_pollen

Je préfère investir dans le travail pour donner l’exemple à mes enfants. Construire une belle maison ne permet pas de résoudre les problèmes quand surgit une crise. Du coup, il vaut mieux investir dans le travail, la caféiculture, l’apiculture, la pisciculture…

resized_PS_Santiago_pose

Concernant mon futur, comme le dit un dicton : Yo nunca pienso ser chiquito sino que pienso ser grande, « je ne pense jamais à être petit, mais plutôt à être grand ». C’est cette idée que je veut laisser à mes enfants, parce qu’un jour je vais mourir et ce sont mes fils qui vont prendre le relais et me représenter. Ma vision est donc d’être grand, pour donner le bon exemple.

resized_PS_Santiago_paysage

Je m’adresse aux consommateurs pour les remercier et les encourager à continuer de consommer le café de Guaya’b car je sais qu’à travers le commerce équitable, le Guatemala peut se développer.

Et la petite histoire …

… pour découvrir tout ce que les photos et les enregistrements ne peuvent pas traduire !

N’hésitez pas à agrandir le livre en cliquant sur l’onglet « plein écran » à gauche sur la barre de lecture.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× quatre = 8