María Antonia López et Belsahí Herrera – coopérative La Sureñita – Honduras

PS_Junta def 3

Voici notre dernier volet sur la coopérative La Sureñita, toujours en extraits en attendant le portrait sonore complet prévu pour cet automne. María Antonia et Belsahí sont toutes deux membres du conseil d’administration de la coopérative. On vous laisse avec elles, ci-dessous !

Photographies : Julie Hauber / Prise de sons : Lenin Gudiel

resized_PS_Transfo_equipe

Je m’appelle María Antonia López. Je suis présidente de la coopérative La Sureñita et aussi responsable de la production au sein d’une unité de transformation qui fait partie de la coopérative La Sureñita.

Je m’appelle Belsahí Herrera. Je suis actuellement l’administratrice de la coopérative La Sureñita et je gère aussi la partie commercialisation des produits.

resized_PS_Transfo_casse

La constitution de la coopérative a été un long processus. Au début, quelques unes de nos camarades se sont retrouvées sans leur mari, parce qu’elles devaient se rendre à des réunions jusque tard le soir et une fois devant chez elles, leurs époux ne les ont pas laissées rentrer. A l’une d’entre elles, le mari a demandé de choisir entre la coopérative et lui. La camarade a choisi la coopérative.

resized_PS_Transfo_four

Il y a eu un grand changement, parce qu’à certaines périodes, nos maris ne travaillent pas et à l’inverse, il y a du travail à la coopérative. Par conséquent, les femmes travaillent pendant que eux s’occupent des enfants, font la cuisine et apportent le repas à leurs épouses au travail. Les rôles se sont inversés ! Ils se rendent compte qu’ils doivent donner un coup de main et prendre la relève lorsque que la femme est au travail !

PS_Transfo_boîtes

Nous avons réussi à exporter nos produits, à les vendre en dehors du pays et ceci nous réjouit beaucoup.

Autre chose qui nous réjouit c’est que nous avons pu représenter notre pays à l’étranger et la Sureñita est montrée à titre d’exemple. Nous avons été présentes en Allemagne à un salon mondial -du commerce équitable- où l’on a obtenu une médaille d’or pour témoigner du fait que la Sureñita est un modèle en termes d’organisation.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + cinq =